La primevère officinale (primera veris)

primevère

Photo Eric Mary

Ses corolles jaune d’or sont un signe infaillible de la fin de l’hiver. Amatrice de pâturages bien ensoleillés et de bois clairsemés , la primevère officinale du nom latin “primera” pour première et “veris” pour printemps se reconnait à ses fleurs en forme de clochette, avec une petite tâche orange à la base de chacun de leurs cinq lobes.Attachées par grappes au sommet de la tige il y a jusqu’à 20 fleurs par hampe.

Selon une longue tradition médicale venant de l’Antiquité, les thérapeutes ont longtemps considéré la primevère comme le remède spécifique de la paralysie.
Chomel, médecin de Louis XV, nous apprend que, de son temps, la plante était déjà désignée sous son nom populaire d’herbe à la paralysie, mais ajoute qu’elle guérissait surtout la paralysie de la langue et du bégaiement.
L’abbé Kneipp (1821-1897, il fut considéré comme étant le pape de la médecine naturel en Allemagne) préconisait la primevère contre l’arthrite.
Linné, de son coté, trouvait que les fleurs sont sédatives, calment la douleur et provoque le sommeil.

 

La primevère est une plante médicinale aux propriétés expectorantes, elle est préconisée dans les bronchites et les toux grasses chroniques. La primevère est employée en traitement thérapeutique des rhumatismes et des ecchymoses, des troubles de la digestion et des maux de tête. Ces fleurs sont utilisées pour éliminer les insomnies des enfants, les crises d’asthmes .

 

Primevère utiliser pour, et ses bienfaits sur la santé:

La bronchite, la pneumonie, les toux chroniques grasses, la coqueluche, la grippe, les rhumatismes, ecchymoses, troubles digestifs, maux de tête, les insomnies des enfants, l’asthme et les allergies.

 

Infusion :

30 g de fleurs de primevère par litre d’eau bouillante laisser infuser 10 mn.

Prendre 3 ou 4 tasses par jour, entre les repas.

Comme antispasmodique, sédatif et contre la constipation. (A. Fleury de la Roche)

Contre l’arthrite, palpitations. En cas fièvre prendre 4 tasses.

4 à 6 g de fleurs de primevère par tasse d’eau bouillante, infuser 10 mn, prendre 3 tasses par jour dont une au coucher.

Contre la migraine, insomnie, la toux et les douleurs (Dr G. Debuigne)

60 g de fleurs et de racines de primevère, 10 g de sommité fleuries de thym, 10 g de fleurs de sureau et 2 g de pétales de coquelicot.

Mettre une c. à café du mélange par tasse d’eau bouillante, infuser 10 mn.

Boire 2 à 3 tasses par jour contre la coqueluche.

50 g de fleurs de primevère, 25 g de fleurs de lavande, 10 g de sommités fleuries de millepertuis, 15 g de cônes de houblon et 5 g de racines de valériane contre l’insomnie. (Maria Treben).

 

Décoction :

Mettre 30 g de racines de primevère par litre  bouillir 5, infuser 10 mn.

Boire 3 tasses par jour comme expectorant et diurétique (A. Fleury de la Roche).